"Un jour de plus est un jour de gagné..."

Publié le par Maman louve (LaSeve)

Je sais ma petite Maud que ces mots tu les as entendus aussi, nous savons à quoi ils nous ramènent : des souvenirs indéfectibles dans nos mémoires de mamans meurtries. Je viens de recevoir ton texto, mon blog ce soir, il est pour toi, pour nous, pour eux et pour ceux qui vivent avec tout ça.

 

Pour la première fois de ma vie aujourd'hui je me suis vue et entendue me dire que je suis une bonne maman, un instant j'en ai été convaincue, et pendant que je rentrais, sur la route, je pensais à ces quelques secondes, ces quelques mots qui me font penser que je grandis, que j'ai gravi une marche aujourd'hui...

 

Ami lecteur tu ne comprends rien à ce que je raconte ? Normal, faut reprendre un peu un arrière ! Magnéto !

 

Mes enfants je les ai allaités, je les ai portés longtemps, bercés, fait du co-sleeping avec eux... je suis une maman louve ne l'oublions pas, mais dans cette vieille France, j'ai souvent été jugée fautive, trop fusionnelle, trop protectrice, trop tout quoi... Tant pis si je les aime trop, j'emmerde le monde et je suis entière, je les aime un point c'est tout.

 

La rentrée des louveteaux s'est bien passée, la mienne aussi, c'est difficile pour moi de dire quand ça va plutôt bien, tellement j'ai peur du retour de bâton après.... Mais je dois l'avouer, mon fils réclamait son IME, ma fille se préparait à un grand virage... Nous voici 6 semaines plus tard et je les admire, riant, criant, courant, jouant...Ils vont bien, ils sont à leur place, tout n'est pas gagné mais je crois avoir fait les bons choix pour eux à cet instant.

 

De mon côté le retour à l'enseignement en SEGPA et à temps plein m'a demandé un temps de réadaptation (le comble pour une prof qui bosse dans l'adaptation justement...), mais le rythme est pris, je tente de jongler entre efficacité, humanité et travail perso pour passer ma spécialisation. Et oui moi aussi je suis élève cette année... CAPA SH option F, ça ne parlera pas à tous mais je résumerai en disant simplement que j'aime travailler la pâte à modeler de ces ados en mal de construction et de projet et que c'est comme ça que je me sens utile dans ma vie professionnelle. Et cette année, après les méandres familiaux de l'an passé, il était temps de me remettre en selle et de m'atteler enfin à faire reconnaitre par la sacro-sainte institution que je fais mon boulot avec les tripes, et que du coup j'aimerais bien toucher la paye qui va avec merde ! Alors je m'inscris le mois prochain à l'examen, en candidate libre... c'est risqué mais pas impossible. Je n'ai obtenu que deux petits mois de congés de formaion pour ingurgiter la théorie avant de me lancer dans le mémoire... Exam en juin, affaire à suivre.

 

Et avec tout ça je continue de travailler sur moi avec mon satané psy qui des fois me met en colère, des fois m'éclaire, mais jamais je ne ressors de son cabinet sans un truc auquel réfléchir. Et j'avance. MOi qui me suis crue devenir folle parfois (bon d'accord j'ai un grain mais ça c'est pas nouveau, c'est ce qui fait mon charme), je ne suis plus en reconstruction, mais simplement en construction d'un nouveau chapitre de vie.

 

Et j'ai mon ange gardien, mon garde fou à mes côtés qui veille...

 

Alors oui, chaque jour j'avance. Et un jour de plus est un jour de gagné.

 

Grosses bises. Seve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article