Il était une sorcière...

Publié le par Maman louve (LaSeve)

 

Non ce n'est pas un conte, même pas un mauvais film.

16h30, je récupère les louveteaux à l'école.

Moi : ça été comment l'école Titi aujourd'hui ?

Lui : (silence, lève les épaules, baisse les yeux)

De retour à la maison, je tente une deuxième approche.

Moi : alors loulou ! Raconte ! ça été dur encore aujourd'hui ? Tu ne veux pas m'en parler ?

Lui : (se met à chanter, souvent très fort, quand qqch est trop difficile à sortir) "graboubou graboubou graboubou...."

Et là, un sourire sur mon visage. Je viens de reconnaitre une comptine de maternelle "la sorcière Grabouilla" !!! Morts de rires on file sur le net écouter la chanson, son visage s'illumine, il chantonne avec Maman Louve. Ouf.

Pour ce soir en tout cas.

20h30 : heure du coucher. Ce soir Teiva n'aura pas d'histoire, il s'est écroulé de fatigue sur le canapé.

 

Je suis en colère. Depuis des semaines, mais crescendo de jour en jour. Mon fils qui vient d'avoir  6 ans est mis au placard par sa maitresse, comme ça se fait dans les entreprises quand on ne peut pas vous virer. Parce qu'il s'agit bien de cela. Depuis septembre la maitresse l'a accueilli  avec un sentiment négatif, cela n'a fait qu'empirer depuis.

Teiva n'est pas en avance, c'est plutot encore un gros bébé. Il a encore besoin de faire la sieste ("mais en grande section on ne la fait plus", et même en insistant). Alors il essaye de tenir la journée, mais c'est trop long.

 

C'est un enfant "différent". Il a besoin de temps pour pousser mais l'école de la République n'est pas adaptée à ses besoins (malgré la loi sur le handicap qui va avoir déjà 7 ans, l'obligation de gérer l'hétérogénéité des élèves en classe (dixit mes cours à l'IUFM, voire même "d'adapter" les tâches aux possibilités des enfants etc....). Alors cette année je bataille. Je suis à temps partiel pour pouvoir l'accompagner à ses prises en charges : orthophoniste, psychologue et psychomotricien. Il n'est donc pas à l'école les lundi et vendredi matins. Il progresse bien d'ailleurs, les comptes rendus récents le montrent bien, dès lors qu'on prend du temps avec lui, qu'une relation de confiance et un cadre sont installés.

 

Le cadre. Parlons en ! Il n'en a pas à l'école. Son AVS (auxiliaire de vie scolaire) n'y arrive pas avec lui. C'est vrai que mon petit gars a en plus un caractère bien trempé et qu'il cherche sans cesse les limites. Si on ne lui en donne pas, il pousse le bouchon un peu plus loin.

 

Résultat de toute cette mascarade, suite à une énième réunion la semaine passée, où nous sommes en attente d'une place en institut médico-social (IME), la maitresse (oups j'ai failli l'appeler la sorcière) n'ayant pas obtenu de grands changements pour son confort, nous ignore allègrement le matin et le soir et se débrouille même pour ne plus nous croiser. Au pire, on a le droit à un regard noir, froid et silencieux. Depuis que j'ai reçu la notification de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), elle sait qu'il partira en centre spécialisé et s'attendait à en être débarassée rapidement. Ce n'est pas le cas, la réalité c'est qu'il y a une soixantaine d'enfants dans le même cas qui attendent eux aussi leur placement en circuit éducatif spécialisé. En attendant, Teiva va à l'école pour y être oublié. Il me dit hier "j'ai pas de copains". La maitresse depuis novembre dernier environ n'a que du négatif au sujet de mon fils, elle ne le supporte plus c'est devenu physique.

 

J'apprends au détour de conversations avec la seule "amie" de l'école (une ATSEM) qu'il est régulièrement envoyé chez les petits "quand la maitresse n'en peut plus", qu'on le "laisse jouer dans le couloir avec le chateau fort, mais c'est plus possible parce qu'il court dans le couloir", "qu'il refuse le travail à faire".... et j'en passe tellement y'en a.

Le soucis c'est que la maitresse ne sort pas de ce qu'elle maitrise, ses foutues photocopies ! Et que faire manipuler c'est "plus du niveau de grande section"...

 

Bref c'est déjà bien long pour ce soir, j'ai pas envie d'saouler tout le monde au 3ème article du blog !

 

En tout cas, Teiva est malin et il apprend quand même. La preuve ? La sorcière Graboubou Graboubou Grabouilla me l'a chuchotté à l'oreille ce soir. Alors en attendant des jours meilleurs, j'en arrive au point d'en être aussi malade que lui. La gastro de lundi ne devait pas en être une. Mais quand il sera parti (ce que j'espère très bientôt si pour une fois madame la Chance se manifestait), je ne manquerais pas de lui dire en face et de le faire remonter à qui de droit.

 

Je suis une maman Louve, je sais mordre, même blessée.

Publié dans Mes louveteaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maman louve (LaSeve) 28/01/2012 23:21

Petit coup de fil de la psychologue scolaire hier... suivi d'une entrevue rapide à l'arrache pendant midi. Inattendu et regonflant le moral. Elle a vu le mal être, a pris ses responsabilités et est
allée observer mon titi en classe. Elle a commencé à redonner une vraie place d'élève "comme les autres" à mon fils et c'est pas rien. La maitresse n'a qu'à bien se tenir, j'ai le soulagement
d'avoir un oeil extérieur au conflit, bienveillant. Jusqu'à la délivrance. Merci Sandrine B.M. je sais que c'est ton métier et ta mission de psychologue scolaire, mais mettre les pieds dans le plat
comme tu l'as fait, de toi même, je n'en espérais pas autant. Et ça fait du bien.

Maman louve (LaSeve) 28/01/2012 23:32



J'en profite pour remercier les "blogeurs" et leurs commentaires ! je viens seulement d'en prendre connaissance !



Michel 27/01/2012 07:10

Courage, ma poule!
N'oublie pas que nous sommes des fonctionnaires et qu'il y a une hiérarchie. On sait nous le rappeler en tant qu'enseignants, alors sers t'en en tant que maman d'élève. Bises et courage....

Maman louve (LaSeve) 28/01/2012 23:31



Merci chef (hihi)...J'ai fait remonter certaines choses à la hiérarchie ne t'en fais pas tu me connais ! Mais je ferai un écrit explicite à notre IA et IEN ASH lorsque je serai sûre que mon
fiston est à l'abri et sorti de là. Après tout, notre IA s'est démarqué pour son intérêt pour les enfants "différents" justement... Il doit entendre le témoignage d'une maman/ maitresse et aussi
sûrement la difficulté des collègues parfois à savoir gérer, car nous ne sommes pas formés non plus au mieux.



isa zazou 26/01/2012 21:38

courage moi j ai la chance d avoir une maitresse super a l écoute et qui a avec evan à 2enfants qui sont suivi aussi au CMP .mon fils est différent il joue seul ou si il joue avec un copain il ne
supporte pas que celui ci se détourne de lui a ce jour il a meme des doudous qui s appel comme c 2 meilleurs copains!mais quand j entends une maman me dire que mon fils a fait du mal au siens car
il es dangereux sa je ne supporte plus et que c est normal puisqu il es suivi par une psy j ai encore plus de mal alors qu évan est discret voila se que me dit l ensemble de l école juste parce que
notre enfant est suivi il est catalogué comme "bizarre "